Paraty – La fois où j’ai suivi des inconnus …

Après 6 mois de voyage en sac à dos en Amérique du Sud, j’ai décidé que j’étais suffisamment rodée pour atterrir dans un nouveau pays, sans guide et sans réservation. Facile à dire, mais pas facile à faire 🙂

Nouveau pays, nouveau défi !

Copacabana - Rio de Janeiro

Copacabana, Rio de Janeiro – Nouveau pays, nouveau défi !

J’arrivais à Paraty, une ville côtière dans le sud du Brésil, après environ 18h de trajet en bus depuis l’Argentine. Il était 19h30, la nuit était tombée et je ne disposais que d’une information : le nom d’une auberge de jeunesse.

Je ne voulais pas me retrouver seule dans la rue dans ce pays, présumé dangereux, que je ne connaissais pas encore. En descendant du bus, j’aperçois deux back-packeurs qui m’inspirent confiance. Dans un élan d’audace, je me dirige vers eux et leur demande leur chemin. Ils étaient argentins, et avaient une réservation dans cette même auberge que j’avais en tête. Un signe ? Je décide d’y aller avec eux, en espérant y trouver une place pour moi !

 

Ari et Nacho, deux backpackeurs argentins qui m'inspirent confiance

Paraty – Ari et Nacho, deux back-packeurs argentins qui m’inspirent confiance

L’auberge, nouvellement aménagée, dispose de lits disponibles et est tenue par des argentins. Ils sont finalement partout ces argentins 🙂

Après une bonne nuit de sommeil dans un vrai lit, nous sommes remis d’aplomb.

Prêts à explorer la région !

Paraty, située dans le sud de l’Etat de Rio de Janeiro, est une ville coloniale charmante ; de par ses petites rues pavées et ses jolis bâtiments blancs aux ornements en bois colorés. Des barques et des bateaux aux décorations tantôt sobres tantôt kitsch égayent le port de cette ville de pêcheurs. Le tout haut en couleurs !

Paraty - Rue piétonne typique

Paraty – Ses petites rues pavées …

Paraty

Paraty – … et ses jolis bâtiments blancs aux ornements en bois colorés

Paraty

Paraty – Des barques et des bateaux aux décorations tantôt sobres tantôt kitsch

La balade dans les ruelles du centre historique est agréable aussi bien en journée qu’en soirée ; que ce soit pour apprécier les œuvres des galeries d’art ou l’ambiance chaleureuse et décontractée sur les terrasses des restaurants.

Paraty -

Paraty – Eglise Santa Rita

Paraty

Paraty – L’ambiance chaleureuse et décontractée sur les terrasses des restaurants

A une petite heure en bus local de Paraty, Trindade, un village hippie, permet d’accéder à des plages sauvages, et à une piscine naturelle bordée de gros rochers, Piscina Natural da Caixa d’Aço, qui attise la curiosité des voyageurs. C’est en traversant de petits sentiers dans les bois, que nous arrivons à ces joyaux naturels.

Trindade

Trindade – Village hippie, à une petite heure en bus local de Paraty

Trindade - plage sauvage

Trindade – Plage sauvage

Trindade - Piscine naturelle

Trindade – « Piscina Natural da Caixa d’Aço », piscine naturelle bordée de gros rochers

3 jours après notre arrivée à Paraty, nous faisons la rencontre de Darlen et Fernanda, deux « Carioca » (nom donné aux brésiliens habitant la ville de Rio de Janeiro). Motorisées, elles nous proposent de nous joindre à elles pour faire du camping dans ce village que nous connaissions déjà : Trindade. N’ayant pas de plan et ayant adoré la région, nous acceptons l’invitation.

Paraty -

Paraty – Rencontre avec Darlen et Fernanda, deux « carioca » 

La région dispose du plus grand nombre d’îles au Brésil. Cela lui vaut le nom de Costa Verde (cote verte). Plusieurs pêcheurs proposent des sorties en bateau depuis Paraty pour découvrir quelques unes de ces iles, ainsi que la faune et la flore de la région.

Avant de prendre la voiture direction le village, nous nous laissons tenter par une virée en bateau pour faire des plongeons et du snorkelling dans les eaux cristallines des iles.

Paraty -

Paraty – Eau cristalline de l’une des iles innombrables de la Costa Verde

Paraty -

Paraty – Snorkelling

Paraty -

Paraty – Exploration de la faune et la flore des iles de la Costa Verde

A Trindade, du fait de notre budget limité, nous choisissons le camping le plus économique : un jardin loué en tant que parking en temps normal, converti en camping en haute saison. Malgré l’état rudimentaire et insalubre des lieux, nous sommes contents de disposer d’un espace pour planter les tentes et garer la voiture. Je me dévoue pour dormir dans la voiture !

Trindade - Camping

Trindade – Le camping le plus économique

Trindade - tente

Trindade – Nous sommes contents d’avoir un espace pour planter les tentes

Trindade - Petit déjeuner

Trindade – Petit déjeuner servi sur le capot d’une voiture 🙂

Nous passons les journées chaudes et plus ou moins ensoleillées sur la plage. Et nous profitons des soirées animées, pour découvrir l’ambiance hippie du village.

Trindade

Trindade – journées chaudes et plus ou moins ensoleillées sur la plage

Un soir, alors que nous nous laissons tenter par une baignade nocturne dans une eau de mer calme et tempérée, nous sommes surpris par un mouvement de groupe bruyant sur la plage. Des personnes, de tout âge, avancent en masse et plantent des bougies dans le sable ; le tout en chantant et en dansant. Ces bougies viennent indiquer, délimiter et éclairer le grand espace, dans lequel ils passeront la nuit. Une nuit festive à la belle étoile.

Trindade - pratique hippie nocturne

Trindade – Pratique hippie nocturne sur la plage

L’aventure avec mes nouveaux compagnons de voyage se prolonge jusqu’à Rio de Janeiro. Darlen nous invite à passer quelques jours chez elle, dans le quartier historique de Santa Teresa.

Elle nous fait découvrir son univers et sa vie de Carioca ; de ses entrainements de Rugby, aux sorties nocturnes dans le quartier de Lapa, en passant par l’exploration des joyaux de la cité merveilleuse.

Rio de Janeiro -

Rio de Janeiro – La cité merveilleuse

Rio de Janeiro - entrainement de Rugby

Rio de Janeiro – Entrainement de Rugby

Rio de Janeiro -

Rio de Janeiro – Plat typique préparé par Darlen

Un condensé de rencontres, d’aventures, d’échanges et d’apprentissages, qui m’a permis de ne jamais réellement quitter l’Argentine, mon pays coup de cœur du voyage, et de bénéficier d’une immersion immédiate dans la culture brésilienne !

Grâce à une question innocente posée à l’arrêt de bus, j’ai rencontré deux personnes extraordinaires : Ari et Nacho, deux jeunes médecins argentins, comme moi assoiffés de découvertes et d’aventures, partis explorer les autres pays d’Amérique du Sud. Ils sont finalement devenus mes deux compagnons de voyage pour la dernière période de mon périple en Amérique du Sud. Soit 1,5 mois ensemble sur la route !

Une rencontre qui en a suscité une autre, toute aussi enrichissante, bien que non sans danger, car Darlen ne maitrisait pas la conduite ! Grâce aux deux Cariocas, j’ai appris à parler portugais, découvert les cultures musicale et culinaire brésiliennes et fait mon initiation au rugby (on est d’accord, ce n’est pas le sport national au brésil, mais ça a été tout de même une belle découverte :-)).

J’ai surtout découvert toutes les belles choses que nous croisons sur notre chemin lorsque nous décidons de sortir notre zone de confort. Ce choix, a priori délirant et inconscient, d’atterrir un peu à l’aveuglette dans un nouveau pays, m’a poussé à me dépasser et à aller vers l’autre, à suivre mon instinct et lui faire confiance, à m’écouter et à ne pas avoir peur de l’inconnu !

Que de belles expériences … Et ceci n’est qu’un aperçu de ce que l’on vit lorsqu’on voyage « seule » 🙂

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *