Voyage au long cours … du rêve au projet !

Tour du MondeHello !

Je viens vous raconter les prémices du 3ème chapitre de ma vie !

Le jour J approche à grand pas, et comme vous pouvez vous en douter, l’heure est aux derniers préparatifs : faire les derniers achats, constituer les playlists qui accompagneront mes longs trajets dans les bus, faire du nettoyage sur mon téléphone et mon appareil photo, faire le tour de la famille et des amis …

Une liste d’actions qui vient clôturer une longue période de réflexion, d’organisation et de préparation. Un chemin parsemé de bonheur intense, d’excitation, mais aussi de doute et de peur.

Riche en émotions et en apprentissage, cette période compte aujourd’hui parmi les plus belles de ma vie, puisqu’elle me mènera dans quelques jours à la réalisation de mon rêve à l’autre bout du monde !

Comme l’a si bien dit Milan KUNDERA :

Et il n’est rien de plus beau que l’instant qui précède le voyage, l’instant où l’horizon de demain vient nous rendre visite et nous dire ses promesses.

Je ne peux donc m’empêcher de retracer ces instants, avant de me lancer dans ma nouvelle aventure !


Cela a débuté à un moment où je commençais très sérieusement à me lasser de mon travail et de ma vie à Paris. Je me suis alors mise à chercher des opportunités pour changer de boulot, rentrer au Maroc ou m’expatrier. J’ai progressivement réalisé que cela ne me suffisait pas et que j’étais à la recherche d’un vrai renouveau. Plus encore, j’avais besoin d’accomplir un projet qui me donne vraiment envie, qui me fasse vibrer et qui me satisfasse !

C’est ainsi que l’idée du voyage au long cours a commencé à germer dans mon esprit. Certes, j’ai toujours adoré voyager, mais mes voyages se limitaient aux capitales européennes, grandes villes marocaines, New York, et un dernier un peu plus exotique : La Thailande. C’est ce dernier voyage qui m’a ouvert les yeux sur mon intérêt pour la découverte des paysages naturels et des cultures. Mais, à aucun moment, je n’ai pensé que cela m’amènerait à faire un voyage au long cours (je ne peux me permettre de l’appeler « tour du monde » pour l’instant, mais ça pourrait le devenir … 🙂 ).

A cette époque, quelques personnes de mon entourage venaient de rentrer ou venaient d’entamer des tours du monde. J’ai commencé à m’intéresser à leurs expériences et, de fil en aiguille, je suis devenue accro aux blogs des globe-trotteurs. Je passais mon temps à regarder leurs photos/vidéos, à lire les articles sur leurs péripéties, leurs expériences, leurs rencontres et leurs mésaventures. Et je me disais :

Quelle chance ! Quel courage !

Cela me fait rêver !

Je constatais aussi que des états d’esprit similaires se dégageaient souvent des récits et des carnets de voyage : se découvrir, se dépasser, s’ouvrir aux autres, vivre selon ses envies du moment, suivre son instinct, vivre le moment présent, lâcher prise, connaitre ses limites et affronter ses peurs. Des expressions qui me faisaient vibrer !

Je voulais vivre la même chose … De pas en pas, le voyage au long cours se transformait de rêve en évidence. Je devais le réaliser … Il est alors devenu ma principale préoccupation et mon objectif pour l’année 2015.

S’en est suivi une phase de questionnements :

  • Pourquoi ce voyage ?
  • Pourquoi seule ?
  • Pour aller où ? 
  • Pour combien de temps ?
  • Pour y faire quoi ?

Des interrogations qui m’ont permis de définir les grandes lignes de ce qui deviendra, par la suite, mon projet de l’année :

  • Je partirai seule en sac à dos, pour 6 mois, à partir de Septembre 2015,
  • Je commencerai par l’Amérique du Sud, et je finirai peut être en Asie si l’envie me prend et si le temps me le permet,
  • Je profiterai des petits plaisirs de la vie : découvrir le monde, faire des rencontres, et vivre de nouvelles expériences (tester le woofing et le couchsurfing, et pourquoi pas faire une mission humanitaire),
  • Je me laisserai porter par ce futur voyage, sans trop de planification à l’avance.

La philosophie du voyage et ses orientations se précisaient. J’étais alors prête à passer à l’action : tout lâcher et préparer mon voyage !

C’est ce que je vous raconterai dans mon prochain article sur mon voyage au long cours « Voyage au long cours : du projet à la concrétisation ».

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *