Toubkal – A la conquête du sommet du Maroc

Qui ne rêve pas d’atteindre le sommet ? Moi, l’été dernier, c’est du sommet du Maroc, le TOUBKAL, que j’ai rêvé et j’ai fini par le conquérir !

Résultat ? ça donne ça en vidéo 🙂

La genèse

De retour de 8 mois de voyage en Amérique du Sud, je n’avais qu’une envie : redécouvrir mon Maroc et l’explorer différemment !

Faire l’ascension du TOUBKAL, le plus haut sommet du Maroc (et le 2ème d’Afrique), être au sommet pour le lever du soleil, était l’une de mes premières ambitions. Et je n’ai pas tardé à la concrétiser !

L’ascension

Le TOUBKAL se situe dans le Haut Atlas. Il culmine à 4167m. Enneigé l’hiver, aride l’été, il offre un panorama fabuleux sur les montagnes environnantes. C’est à sa conquête que j’ai été en Août 2016 !

Circuits intégrant le Toubkal – Photo crédit : Atalante, l’esprit Trek

Un trek de 2 à 3j très populaire et très fréquenté permet de s’y rendre depuis l’un des deux villages (Imlil ou Armed) situés à 1h30 de route de Marrakech. Le sommet est relativement facile à atteindre, bien que les dénivelés soient importants. Ceux qui disposent de beaucoup de temps intègrent cette ascension à des circuits de randonnées plus longs (notamment une randonnée d’une semaine qui fait une boucle et qui passe par le lac d’Ifni et/ou d’autres sommets).

 

Avec un ami, nous avons opté pour l’option courte en 3 jours à partir d’Imlil avec une agence. Ascension réservée à l’avance auprès de l’agence, nous avons eu à notre disposition un guide qui se chargeait aussi de nous préparer à manger et un muletier pour transporter nos sacs. Au programme :

  • Jour 1 : Imlil à 1650m – Refuge à 3200m (distance : 15km, dénivelé : +1550m, durée : 5h-6h)
  • Jour 2 : Refuge à 3200m – Sommet à 4167m – Refuge à 3200m (distance : 6km, dénivelé : +970m, -970m, durée : 6h)
  • Jour 3 : Refuge à 3100m – Imlil à 1650m (distance : 15km, dénivelé : -1550m, durée : 5h)

Alternatives :

L’ascension peut se faire en 2 jours, mais la 2ème journée est très longue et très fatigante :

  • Jour 1 : Imlil à 1650m – Refuge à 3200m (dénivelé : +1550m, durée : 5h-6h)
  • Jour 2 : Refuge à 3200m – Sommet à 4167m – Refuge à 1650m (dénivelé : +970m, -15200m, durée : 11h)

Disposant de suffisamment de temps, nous avons préféré prendre le temps de profiter de mon immersion dans la Nature, et d’apprécier en pleine conscience de l’ascension du plus haut sommet du Maroc.

Cette randonnée peut se faire sans guide ni agence, surtout à cette période de l’année (Août) car il n’y a pas de neige. Le chemin est balisé et très fréquenté. Opter pour l’agence, le guide ou le muletier, c’est un confort que nous nous sommes procurés, puisque nous n’avions pas à porter nos sacs ni nous soucier des repas. Et puis, c’est ce qui nous a permis de faire l’ascension dans la nuit sous un ciel étoilé pour être au sommet pour le lever de soleil. Et ça en valait clairement la peine !

Jour 1 : une mise en jambe agréable

Imlil à 1650m – Refuge à 3200m

Distance : 15km, dénivelé : +1550m, durée : 5h-6h

Notre départ pour l’ascension se fait d’Imlil, où nous avons RDV avec notre guide Houssain et le muletier.

Imlil est à 1h30 de route de Marrakech. C’est en grand taxi que nous nous y rendons. Une aventure avant l’aventure ! Pour ceux ne connaissent pas les grands taxis au Maroc, sachez que c’est à 6 qu’on s’entasse dans leur voiture et qu’ils roulent à toute allure quelque soit l’état de la route. Adrénaline garantie !

Nous commençons à marcher à 10h. Nous arpentons les rues du village, sa petite forêt et les premières hauteurs de la vallée, pour atteindre le village Armed (2ème point de départ pour cette ascension, à 1904m). Les hauteurs de la vallée nous offrent une belle vue d’ensemble sur le village berbère et sur des cascades. Une fois Armed passé, le décor change pour laisser place à des paysages montagneux mais arides et désertiques. Un décor qui ne changera quasiment pas tout le long. C’est au village Sidi Chamharouch (2310 m), que nous faisons notre pause déjeuner, entourés de montagnes.

Vue d’ensemble sur le village d’Armed

Après une pause d’1h, nous reprenons la route direction le refuge du CAF où nous passons la nuit. Sur le chemin, des paysans proposent des boissons fraiches ou du thé à la menthe. La montée se fait sans difficulté. La journée est chaude mais cela reste supportable, car nous sommes armés de casquettes et d’eau. Les températures baissent progressivement avec l’altitude. D’ailleurs, le temps fini par se gâter en fin de journée, un peu avant notre arrivée au refuge. Ce qui est apparemment commun à cette période de l’année.

A 3200m d’altitude, pendant que certains choisissent de dormir dans l’un des deux refuges, d’autres plantent leur tente dans le camping. Au refuge, nous croisons beaucoup d’étrangers venus de partout. Ça parlait plusieurs langues dans l’espace commun. Pour s’occuper, rien de mieux que d’observer le joli paysage, méditer, écouter de la musique, lire … Faire le vide et se ressourcer à la fois, avant le grand jour !

Vue sur les montagnes depuis le refuge du CAF

Jour 2 : une expérience magique ! Un lever de soleil inoubliable !

Refuge à 3200m – Sommet à 4167m – Refuge à 3200m

Distance : 6KM, dénivelé : +970m, -970m, durée : 6h

La nuit aura été courte car nous décidons de faire l’ascension dans nuit pour arriver au sommet pour le lever du soleil (tant qu’à faire l’ascension, autant en tirer le meilleur :)).

Réveil difficile à 2:30 mais l’excitation bat son plein. Ma première randonnée en pleine Nature en pleine nuit ! Le lever du soleil est à 6:45. Equipés de lampes frontales, nous entamons notre marche avec notre guide dans le noir à 3:40.Nous ne réfléchissons pas. Paradoxalement sereins, nous suivons ses pas sans vraiment nous soucier d’où nous posons nos pieds. 3km avec un dénivelé positif d’environ 1000m.

Nous marchons pendant 3 heures. Les 20 dernières minutes nous paraissent interminables. Essoufflés, nous commençons à avoir mal à la tête, mal au cœur… mais nous sommes tellement proches du BUT que nous ne pouvons pas nous arrêter … Pas question de rater le lever du soleil depuis le sommet. Nous sommes DETERMINES à atteindre notre AMBITION ! Nous devons et nous allons y arriver …

Lever de soleil depuis le sommet du Toubkal

Trop contents, trop fiers, nous arrivons juste avant le lever du soleil et la vue panoramique sur la chaine de montagnes est juste spectaculaire ! Il fait super froid au sommet, même à la période la plus chaude de l’année (normal on est 4107m !!). Je n’en sentais plus ni mes orteils ni mes doigts, mais ce n’était pas grave car je devais profiter au maximum de ce beau paysage et du bel accomplissement.

Juste le temps de réaliser qu’on est au sommet du Maroc, de prendre quelques photos (notamment la photo symbolique avec la célèbre pyramide métallique) … Il est déjà temps de rebrousser chemin. Une descente que je n’ai pas du tout trouvé agréable. La pente est assez forte et régulière sur ces 3km … Moi qui n’aime pas les cailloux et les rochers, j’ai été servie …  Et dire que j’ai monté ça dans la nuit !! Heureusement que Houssain notre guide m’a prêté un bâton de randonnée qui m’a beaucoup aidé.

Arrivés à 10h du matin au refuge, nous profitons de cette journée pour nous reposer, dormir, et profiter du cadre agréable et tellement ressourçant !

Jour 3 : un retour en douceur

Refuge à 3100m – Imlil à 1650m

Distance : 15km, dénivelé : -1550m, durée : 5h

Après un dernier bon petit déjeuner, nous reprenons le chemin par lequel nous sommes arrivés direction le village d’Imlil. Une descente agréable en douceur. Nous y croisons des troupeaux de chèvres, qui semblent ne pas être dérangés par notre présence. Nous devons nous arrêter par moments pour leur céder le passage avant de pouvoir continuer (nous sommes chez eux, donc nous leur accordons ce min de respect !).

La pause déjeuner se fait dans les hauteurs du village d’Ahmed, sur l’herbe à l’ombre entourés d’arbres et de ruisseaux d’eau. Une belle façon de clôturer cette aventure à la conquête du sommet du Maroc !

Bilan et Apprentissages

Cette ascension n’aura pas été ma plus belle randonnée, car les paysages étaient arides à cette période de l’année (je suis bien plus attirée par les paysages verdoyants, colorés et enneigés). Toutefois, c’était une superbe expérience, si ce n’est pour la symbolique de se retrouver au SOMMET ! Encore plus pour le lever de soleil magique, que je ne suis pas prête d’oublier 🙂

Le jour se lève !

Et puis comme toute immersion dans la Nature, cette ascension aura été d’un bel apprentissage, car si j’ai expérimenté une chose durant cette randonnée, c’est que la DETERMINATION est notre clé pour atteindre notre AMBITION. Je vous laisse imaginer la satisfaction que nous avons ressenti en y arrivant ! Une double SATISFACTION même : atteindre le plus haut sommet du Maroc + y être pour le lever du soleil.

Pour la petite anecdote, durant cette randonnée, j’ai développé une addiction pour le thé à menthe car à chaque pause le guide ou les villageois nous proposaient du thé (mieux vaut tard que jamais :D).

Et comme toute aventure doit être agrémentée par une mésaventure : j’ai chopé des puces de lits lors de notre séjour au refuge. 2ème nuit, et je ne m’en suis aperçue qu’une fois arrivée à Marrakech. Certes désagréable pendant une dizaine de jours (le temps de traiter) mais aujourd’hui ça reste un bon souvenir 🙂

Infos pratiques 

  • Durée : le trek peut se faire en 2j ou 3j à partir d’Imlil ou Armed (si vous avez le temps, je vous recommande de le faire en 3j)
  • Prix : l’accès au parc est gratuit. Les agences le proposent à 500DHs (hébergement au CAF inclus), soit 1500 DHs (il est possible de négocier 10% de remise). Sinon, des guides et muletiers à Imlil proposent leurs services pour moins chers.
  • Hébergement durant la randonnée : 2 refuges à 3200m : le CAF (dispose de douches communes et de dortoirs, pas de chambres doubles) ou les mouflons. Le CAF est moins cher, une remise est proposée aux adhérents du CAF. Les tarifs sont disponibles sur les sites Internet des refuges.
  • Equipements : chaussures de randonnée, bâtons de randonnée, lampe frontale, polaire + gants + bonnets + chaussures chaudes pour le sommet) + sacs de couchage + sac à viande.    

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Ley dit :

    Bonsoir, j’aimerais réaliser l’ascension d Toubkal. Ton séjour me plait. Peux-tu me donner les coordonnées ou adresses des lieux ou tu a héberger?
    Et je voulais savoir aussi, la période où je souhaiterais aller est en octobre, première semaine d’octobre, pense-tu qu’il y aura de la neige?
    Tu y es allé à quelle période?
    Merci pour toutes les infos que tu m’enverra.

    • Mouna dit :

      Bonjour,
      J’ai fait l’ascension début Août 2016 en 3j (il est possible de faire l’ascension en 2j aussi comme je l’indique dans l’article).
      Il n’y avait pas du tout de neige (même pas au sommet).
      J’y suis allée avec une agence que je recommande vivement :
      – Top Trekking in Morocco : http://www.toptrekkinginmorocco.com/
      – Voici le tel du proprio Mohamed : 06 61 43 35 28
      Ils se sont chargés de la réservation des nuitées au refuge (le CAF, on a dormi dans des dortoirs), le guide était super sympa et à l’écoute, le muletier s’est chargé de transporter nos gros sacs, et les repas étaient bons et consistants.
      Je suis pas sûre qu’il y ait de la neige début octobre, mais tu peux te renseigner auprès de l’agence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *