Essaouira et Imsouane – deux incontournables en un Road-Trip !

Le Maroc regorge de destinations incontournables qui offrent des expériences mémorables. Cet été, j’ai eu l’occasion d’en découvrir deux lors d’un Road-Trip de 5j … J’ai nommé : Essaouira, la ville des artistes et des Gnaouas, et Imsouane, la baie des surfeurs.

Si j’ai beaucoup aimé Essaouira, j’ai eu un sacré coup de cœur pour Imsouane (même si le soleil n’a pas toujours été au RDV).

Itinéraire du Road-Trip

La découverte d’Essaouira et Imsouane s’est accompagnée de courtes escales à d’autres endroits que nous ne connaissions pas, notamment pour des pauses déjeuner.

Voici l’itinéraire de 5 jours de Road-Trip avec mon meilleur compagnon de voyage : mon frère.

Jour 1 : Casablanca -> Essaouira, 383 Km, 5h30

  • Casablanca -> Oualidia (autoroute)
  • Oualidia -> Safi (route côtière)
  • Safi -> Essaouira (route nationale)

Jour 3 : Essaouira -> Imsouane, 107 Km, 2h

  • Essaouira -> Sidi Kaouki
  • Sidi Kaouki -> Imsouane

Jour 5 : Imsouane -> Casablanca, 489 Km, 5h45

Tous les chemins mènent à Rome, mais tous n’offrent pas la même expérience !

Notre Road-trip démarre à Casablanca. Différentes routes mènent à ESSAOUIRA depuis Casablanca en voiture. Dilemme : faire court sur l’autoroute ou faire un détour pour profiter des paysages ?

Bien qu’impatients d’arriver à la perle de sud dont nous avons tellement entendu parler, nous décidons d’emprunter la route la plus longue (sur le conseil d’amis) :

  • Casablanca -> Oualidia (autoroute)
  • Oualidia -> Safi (route côtière)
  • Safi -> Essaouira (route nationale)

Pour la simple raison : profiter de la beauté de la route côtière entre Oualidia et Safi (ou Asfi). Et tant qu’à faire, nous arrêter à Oualidia (qu’on ne connaît pas non plus) pour déjeuner.

Pause déjeuner à Oualidia

Oualidia est une station balnéaire réputée pour sa lagune et sa culture d’huitres. Ses maisons blanches nichées sur la colline, forment un amphithéâtre autour de la lagune. A cette période de l’année, la plage est très fréquentée par les vacanciers.

Après une balade autour de la lagune, nous nous arrêtons chez les pêcheurs pour déjeuner. A notre arrivée, l’animation bat son plein : chants et fanfares autour d’une barque rentrant de pêche. Une façon de célébrer le retour sain et sauf des pêcheurs, avant de découvrir la récolte. Un spectacle bien surprenant 🙂

N’étant pas particulièrement fans d’huitres, ce jour-là, nous mangerons des sardines au bord de la plage, avant de reprendre la route.

Panoramas spectaculaires sur l’Atlantique

Sur la route, au niveau du CAP BEDDOUZA, les paysages commencent à évoluer : de vastes plages sauvages, au sable fin, laissent progressivement place à d’impressionnantes falaises rocheuses sur lesquels viennent s’échouer les vagues de l’océan ATLANTIQUE … Un BEAU spectacle !

Face à ces fabuleux panoramas, nous sommes pris par de tels sentiments de plénitude et de liberté, que nous avons envie d’y rester 🙂

Après en avoir pris plein la vue, nous reprenons la route NATIONALE cette fois-ci. La route côtière entre Safi et Essaouira serait sinueuse et en mauvais état. Par ailleurs, les paysages restent les mêmes donc cela ne vaut pas la peine de la prendre. 2h de route sur la nationale et nous arrivons enfin à la perle du Sud !

Essaouira, la cité bohème du sud à l’âme envoûtante !

Qui n’a jamais entendu parler d’Essaouira ? Sa Médina, ses portes, ses remparts, son port, ses artistes hippies, son festival Gnaoua et j’en passe …

Authenticité, charme et tranquillité sont les maitres mots de la ville. Elle est la terre d’accueil des amoureux d’art et de multi-culturalité. Marocains et étrangers y cohabitent en toute harmonie. Il n’y qu’à y flâner pour se rendre compte de la richesse de son patrimoine historique, culturel et artistique, mais aussi de ses tendances hippies et bohèmes.

La ville aurait une âme envoutante … Elle fascinerait ses visiteurs pour ne plus les laisser repartir … On a pu y échapper cette fois-ci … certainement grâce au vent qui y souffle bien fort à cette période de l’année !

Surprenant : la brume peut s’emparer de la ville au réveil pour laisser place au grand soleil dans la journée. Si les mouettes et le vent sont omniprésents au niveau du port et des remparts, ce sont les portes, les voutes, la floraison de galeries d’art et de Riad qui interpellent à l’intérieur de sa Médina.

PS : jamais je n’aurais pu penser que même par une température de 36 degrés, j’aurais besoin de porter un gros pull. A Essaouira, j’ai pu l’expérimenter ! Pendant l’été, le vent souffle fort et donne cette impression de fraicheur. D’ailleurs, il ne faut pas s’y soucier de l’état de ses cheveux, cela peut devenir vite pénible à cause du vent !

Essaouira est aussi réputée pour être un très bon spot de Kite Surf. On n’a pas eu l’occasion d’explorer ses activités nautiques cette fois-ci, une bonne raison pour y retourner 😉

Une matinée à la conquête de la cité portuaire

Notre exploration de la ville démarre à l’extérieur des remparts : au port !

Ce port de pêche autrefois international reste aujourd’hui l’un des ports sardiniers les plus importants du Maroc. La vente à la criée et les mouettes nous y réservent une ambiance extraordinaire. Quant aux barques bleues, elles sont amarrées avec une concordance si jolie à voir !

L’exposition des poissons et fruits de mer à la vente, attisent notre curiosité : sardines, pageots, moules, oursins, huitres, chapeaux chinois … A gogo !! Nous avançons de table en table jusqu’à tomber sur Mahjoub, un pêcheur visiblement passionné et avisé, qui nous interpelle. Il nous invite à déguster l’arrivage de la journée, avec en prime combinaison gustative délicieuse : huitre + crevette + citron. Miam, un délice! Nous qui ne sommes pas amateurs d’huitres, nous sommes très agréablement surpris par l’excellente expérience gustative. Nous avons même droit à un cours explicatif sur les typologies de sardines (celles de tailles moyennes seraient les meilleures, surtout l’été) et la culture d’huitres (entre Dakhla et Oualidia).

Notre découverte de la cité portuaire continue dans la Sqala du port. Depuis cette plateforme d’artillerie qui compte parmi les fortifications les plus importantes de la ville, une vue panoramique sur la Médina et sur les remparts ornés de canons s’offre à nous.

Une après-midi à démystifier la Médina

Anciennement Mogador, la Médina d’Essaouira est classée au patrimoine mondial de l’Unesco. Pour l’explorer, rien de mieux que de s’y laisser guider par des pas errants, au rythme paisible et apaisant des habitants.

Nous commençons notre visite depuis la célèbre et imposante Horloge. Nos pas errants nous amènent à travers les ruelles et les voutes, jusqu’à la place Chrib Atay (littéralement : boire du thé), où plusieurs restaurants proposent une cuisine variée.

C’est sur cette place que nous déjeunons : au restaurant familial Pause Gourmande qui nous a été recommandé pour sa cuisine délicieuse et saine, à très bon prix. Nous y sommes agréablement accueillis et servis par Angélique et sa fille. Je me laisse tenter par un Tagine de Calamar. Un délice !

Nous reprenons ensuite notre balade : passage par le Souk Jdid (littéralement « nouveau marché ») où commerces, primeurs et bouchers se côtoient. Nous longeons ensuite les remparts d’en bas pour voir les principales portes de la Médina (Bab Doukkala, Bab Marrakech) ainsi que le Mellah (ancien quartier juif). Habituellement, il est possible de faire le tour des remparts, sauf qu’ils sont actuellement fermés pour rénovation. Nous nous contentons donc de visiter la Médina d’en bas.

Nous réalisons vite que la Médina est en fait une galerie d’art à ciel ouvert. Au delà de ses innombrables bazars, galeries, concept stores, des œuvres d’art et d’artisanat viennent orner ses ruelles. D’ailleurs, plusieurs concept stores ont vu récemment le jour entre l’Horloge et Bab Sbaa.

Ce qui m’a aussi fasciné dans la Médina, ce sont les belles portes colorées et les voutes qui semblent cacher en leur intérieur tellement de vécu et d’histoire.

Pour finir cette journée en beauté, nous nous adonnons à l’une des activités phares de la ville : observer le coucher de soleil sur l’Atlantique ! Nous choisissons pour cela le lieu le plus coloré d’Essaouira (nouvellement ouvert) : Salut Maroc, une maison d’hôte haute en couleurs, qui vaut clairement le détour ! Elle jouit d’une jolie terrasse avec une très belle vue sur les remparts et sur l’Atlantique. Un concert live vient accompagner ce doux moment de détente !

Un séjour des plus agréables dans un Riad authentique plein de charme

Essaouira est aussi la dernière cité juive du Maroc. C’est dans l’une des dernières demeures juives aménagée en Riad que nous avons séjournons : Villa Garance. Ce lieu nous charme dès notre arrivée car ses propriétaires ont su préserver son cachet s’antan. A travers son architecture, ses escaliers, ou encore ses revêtements de sol originaux, on devine la richesse de l’histoire qu’il vient nous raconter.

Le Riad est aménagé et décoré avec beaucoup de goût et de coeur. Et ça se ressent dès que Marie, propriétaire, commence à nous raconter l’histoire du Riad et les aménagements qu’ils ont effectuées depuis qu’ils l’ont acquis, il y a de cela 3 ans (lorsqu’ils ont décidé de s’installer à Essaouira). Marie et son époux font partie de ces personnes qui ont succombé au charme de la ville. 

Dans cette charmante maison d’hôte, j’y ai adoré l’association harmonieuse entre différents matériaux : le bois, le fer forgé et le zellig d’antan. Une décoration épurée avec des touches traditionnelles venues d’ici ou d’ailleurs. Chaque chambre a un thème inspiré d’un pays ou d’une culture : de la décoration marocaine à l’indienne en passant par l’africaine et aussi la grecque.

Pour agrémenter cela, le petit déjeuner depuis la Terrasse avec vue sur les toits d’Essaouira (et sur la mer, quand le ciel n’est pas trop brumeux) y est très agréable, bon et complet.

A la Villa Garance, nous nous sentons comme chez nous, et prenons beaucoup de plaisir à discuter avec l’équipe, notamment Marie et Rita. En somme, charme et chaleur humaine y vont de pair.  Tous ces ingrédients nous assurent une excellente expérience à Essaouira !

Imsouane, le village hippie qui fait le bonheur des surfeurs

Sur la route, pause déjeuner à Sidi Kaouki

Toujours dans cette optique d’explorer les entrailles de la côte Atlantique, sur la route pour Imsouane, nous nous arrêtons pour déjeuner à Sidi Kaouki. L’arrivée à ce petit village, situé à 12 Km d’Essaouira, nous offre une vue exceptionnelle sur l’Atlantique. Sa plage à l’eau turquoise et au sable fin, est encore sauvage. Le lieu de rêve pour faire des balades à pied, à dos de dromadaire ou en quad. Il est également réputé pour le Surf, le Kite Surf ou encore le Wind Surf.

Le restaurant où nous déjeunons est tranquillement placé au milieu de nulle part, où bout d’une piste bien caillouteuse. La vue panoramique sur l’Océan est juste fabuleuse ! Une petite balade au bord de plage et une session photo s’imposent avant de reprendre la route. 

Un petit coin de paradis, surnommé « Magic Bay »

Nous avançons tranquillement sur la route, en suivant les indications à travers une route goudronnée mais sinueuse, sans soupçonner ce qui peut s’y cacher et soudain, une vue panoramique nous surprend. On s’y arrête ! Un petit village et une baie apparaissent au loin … ça doit être là où on veut aller : IMSOUANE ! L’excitation de découvrir les lieux se fait ressentir … WAW ça a l’air magique !

Imsouane est un petit village de pêcheurs, situé entre Essaouira et Agadir, isolé du monde du fait de sa localisation au pied des montagnes des Haut Atlas. Sa baie est nichée au pied de fabuleuses falaises. Elle vit à la guise des marées et elle jouit des plus belles vagues du Maroc … Elle est tout simplement MAGIQUE, et c’est mon gros COUP de COEUR de l’été. Ce n’est pas par hasard qu’elle est surnommée « MAGIC BAY » (ou la baie magique). Elle a aussi été classée, par plusieurs magazines, parmi les plus belles plages au monde. A juste titre !

À cette période de l’année (Juillet/Août), le village se réveille timide sous un ciel brumeux comme pour cacher son trésor qu’il révèle progressivement au fil de la journée.

Le port de pêche vient délimiter les deux côtés du village : la baie magique qui n’est pratiquable que lorsque la marée est basse en journée, et la longue étendue de plage moins magique mais tout aussi agréable. D’ailleurs, une partie de la baie magique est accessible à pied à travers les rochers et le flanc des falaises.

Imsouane fait le bonheur des amateurs de surfs et de pêche, et de ceux à la recherche de dépaysement, de déconnexion du monde extérieur … et de poisson évidemment !

Les couchers de soleil avec le spectacle des surfeurs qui jouent avec les vagues de l’océan Atlantique sont juste somptueux !

Dans ce cadre merveilleux, 48h nous ont permis de faire le plein d’énergie. Et dire qu’on y a croisé une famille, tombée amoureuse de ce petit coin de Paradis, qui y passe un mois tous les ans !!

A la base, ce village est connu pour son ambiance « roots » et hippie. Aujourd’hui des maisons d’hôte et des camps de surf moins « roots » commencent à voir le jour dans cette destination qui attire de plus en plus de touristes locaux et étrangers.

On l’a bien compris : qui dit IMSOUANE, dit SURF ! 

Plusieurs centres de Surf proposent des cours mais aussi des stages sur plusieurs jours. Il est aussi possible de louer la planche de Surf et la combinaison à la journée (pour 150 DHs).

Nous nous laissons tenter par le sport national de la région. Même s’il ne m’a jamais intéressé auparavant, je veux lui donner sa chance en prenant un cours d’initiation et je trouve ça SUPER !! Je vous épargne les détails de mes prouesses de débutante. Je me contenterai de vous faire part du commentaire de notre moniteur Abdou : « c’est très bien pour une première fois ». Encourageant ! Non ?

C’est sur cette note magique que notre escapade courte (mais intense) sur les côtes de l’Atlantique s’achève. Une escapade que je referai certainement (mais pour longtemps cette fois-ci !).

Mes recommandations à Essaouira

Où loger à Essaouira ?

  • Villa Garance : nous avons été invités par Marie, la propriétaire, à séjourner dans sa charmante maison d’hôte. Nous y avons passé un excellent séjour. Tout le monde y respire la joie de vivre. Mon frère et moi sommes vraiment tombés sous le charme des lieux pour la décoration raffinée et authentique. De plus, le Riad est très bien situé au coeur de la Médina d’Essaouira, et pas loin du Parking (pour ceux qui arrivent en voiture). J’y retournerai avec plaisir. Je la recommande vivement ! Je remercie Marie et toute son équipe pour leur accueil chaleureux, leur amabilité et leur disponibilité. 

Où déjeuner ?

  • Pause Gourmande : ce restaurant familial m’a été recommandé et je n’ai pas été déçue. L’idéal pour manger sainement et à très bon prix le midi à Essaouira. On y mange comme à la maison. La propriétaire prépare les plats avec soin. J’ai testé leur tajine aux calamars. Un vrai délice ! La carte est limitée par choix, car les plats sont préparés avec des produits frais, elle évolue en fonction des arrivages de poisson notamment. Le restaurant est très bien situé sur la place Chrib Atay au coeur de la Médina, le temps de faire une pause déjeuner avant de reprendre les visites. On y a aussi droit à un agréable accueil et très bon service.

Où prendre un verre ?

  • Salut Maroc : certainement, le lieu le plus coloré d’Essaouira. Il rajoute automatiquement de la couleur à nos journées. Il vaut vraiment le détour, surtout pour observer le coucher de soleil depuis la terrasse, avec en fond musical live très agréable. Pour ceux qui souhaiteraient y séjourner, ce boutique hôtel propose hébergement et restauration. Les chambres sont joliment décorées et colorées.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *