Paradise Valley – A la conquête des piscines naturelles

J’en avais beaucoup entendu parler … des avis mitigés : tantôt fabuleuse, tantôt très polluée car fréquentée par des visiteurs peu respectueux de la nature  Son nom attisait tellement ma curiosité que je voulais me faire ma propre idée  Je suis finalement restée sur ma faim pour cette première fois, mais ce que j’en ai vu en valait complètement le détour !

PARADISE VALLEY (ou la Vallée du Paradis) s’étend dans le Haut Atlas au Nord-Est d’Agadir. On y accède depuis la route qui mène au village d’Imouzzer, en passant par le village d’Aourir. L’état de la route se dégrade au fur et à mesure qu’on s’en approche : on commence par emprunter 16 KM de route côtière agréable jusqu’à Aourir. Après une halte à Aourir pour nous ravitailler en bananes (à la forme bien particulière mais tellement bonnes et sucrées), on enchaine sur 16Km de route sinueuse et vertigineuse creusée entre les montagnes. Pour finir, sur 7km de route chaotique et bien accidentée où contre toute attente, les marocains conduisent prudemment … La récompense : de magnifiques paysages !

Le changement de décor sur la route est extraordinaire. Un changement qui se fait d’ailleurs accompagner par une hausse surprenante de température à cette période de l’année (fin Août), passage de 24° à 40° en l’espace de quelques KM !!

Après Aourir, des vues panoramiques sur les montagnes arides parsemées d’arganiers et d’amandiers s’offrent à nous. Progressivement, le paysage change pour nous surprendre avec une vue d’ensemble sur une fabuleuse palmeraie nichée entre les montagnes. C’est ici que la Vallée commence à faire son apparition. Passer entre les gigantesques flancs rocheux est juste impressionnant, on s’y sent tellement petit  Au creux de la vallée, de majestueux palmiers-dattiers se dressent de part et d’autre de la route. Un décor époustouflant !


Sur les 7 derniers kilomètres, la route accidentée longe un oued peu fourni en eau et des sources qui forment de multiples petites piscines naturelles. Par d’aussi fortes chaleurs, les gens se laissent tenter par des baignades. Nous nous contentons de nous rafraichir les jambes dans l’une d’elles. A proximité de ces bassins naturels, des restaurants/cafés aménagés dans des cabanes en roseaux proposent des tajines/thés servis sur des tables installées dans l’eau, mais aussi des messages naturels de pieds dans ce qu’ils appellent « Fish Spa Natural » (j’en ai fait l’expérience … ).

 

 

 

Ce jour-là, nous ne verrons pas les grandes piscines naturelles qui font la renommée de la Vallée du Paradis. Celles-ci sont accessibles après 1km de marche en pleine nature. Le gardien de voitures nous dissuade de nous y rendre car le niveau d’eau est très bas, de plus les lieux sont très fréquentés et malheureusement salis par les visiteurs qui laissent plein de déchets derrière eux …

Malgré cela, je trouve que l’endroit mérite d’être visité car les paysages sur la route sont WAW. Si c’était à refaire, je le ferai en dehors de l’été pour éviter la chaleur, la foule et espérer avoir plus d’eau !!

Ceci dit, mon expérience aura été positive  Je reste tout de même curieuse de connaitre l’expérience de ceux qui ont été jusqu’au bout du parcours … Quand est-ce que vous y avez été ? Comment a été votre expérience là-bas ?

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *